12418814_1255667211115419_9035013963360466571_o

Profil d’étudiant N°3 : Elodie, Etudiante en 6ème année de pharmacie

12418814_1255667211115419_9035013963360466571_o

Toute l’équipe de l’ADES vous souhaite une très joyeuse année 2016!
Pour bien démarrer l’année, nous allons continuer les présentations des étudiants du Master EMAM!
Aujourd’hui c’est Elodie qui se présente!

Qui es-tu ?

Je suis en 6ème année de pharmacie et très heureuse de l’être. La Pharmacie est un domaine aux multiples facettes. Pour savoir quelle direction finale prendre, j’ai multiplié les stages au cours de mon parcours universitaire: tester avant de choisir, telle est ma devise ! J’ai ainsi enchaîné les heures en officine, essayé la recherche au sein d’un laboratoire universitaire pendant mes congés d’été, passé 2 mois en 4ème année au ministère de la santé, comme stagiaire à la DGS dans le secteur des médicaments et des DMs, et observé l’espace d’une journée la Commission de la Transparence de l’HAS. Parmi toutes ces expériences, celles qui m’ont le plus séduites touchaient à l’économie de la santé. C’est pourquoi en 5ème année, après le stage hospitalo-universitaire de 6 mois, j’ai intégré un grand laboratoire pharmaceutique français durant l’été, qui m’a initié au Market-access dans un esprit d’équipe sympathique. J’ai alors choisi de m’inscrire à Dauphine.

Pourquoi le master de Dauphine ?

Mon penchant pour la pharmaco-économie s’étant affermi en 5ème année de pharmacie, j’ai opté pour le master spécialisé de Dauphine. Je sentais comme un manque dans ma formation de « pharmacien » et j’avais besoin de compléter mes compétences en économie. Ainsi il m’est apparu nécessaire d’effectuer une formation supplémentaire. Mais où ? La réponse méritait réflexion. Dauphine s’est imposée facilement car elle avait et a de nombreux avantages : la notoriété, indiscutable et bien reconnue, la qualité des enseignements et des enseignants et l’encadrement des étudiants, et enfin l’environnement très porteur : le réseau qu’elle offre et la diversité des profils qu’elle attire : directeurs de Market-Access, commerciaux, pharmaciens d’autres facultés, médecins, ingénieurs, juristes…
L’alternance, également un point fort de Dauphine, permet d’expérimenter la « vraie vie ». Se trouver chaque semaine en milieu professionnel est très instructif, apprend à s’organiser pour répondre à de multiples sollicitations et faire face aux échéances courtes. L’apprentissage c’est l’école de la réussite ! Autre petit avantage, et pas des moindres, de l’alternance : avoir un revenu et payer la formation.

Et maintenant ?

Après un trimestre, tout va bien. Notre promotion est très « soudée », chaleureuse et bonne vivante. J’ai appris à connaître de nombreuses personnes qui ont des parcours différents du mien. Les professeurs sont bienveillants, ouverts et très désireux de nous expliquer les notions clés.
Me sentant à ma place au sein des étudiants, je fais partie de l’ADES, l’association étudiante du master. Cette association organise, entre autres, 3 conférences de qualité, sur une thématique bien choisie qui nous permet de rencontrer des professionnels. Nous organisons aussi plusieurs voyages de promo, dont l’un dans l’une des plus grandes universités d’économie Anglaise. Enfin, nous avons un partenariat avec l’ISPOR : l’ISPOR Student Chapter qui nous permet des discussions à l’échelle mondiale dans le domaine de la pharmacoéconomie et la présentation de posters au congrès européen annuel.
J’effectue mon apprentissage dans la filiale française d’un grand laboratoire Suisse. En pratique, je constitue actuellement des dossiers de transparence pour l’obtention de la prise en charge (notamment du remboursement) des produits de l’entreprise. Je participe également aux réflexions sur les stratégies discutées au sein de l’entreprise.

Posted in Non classé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *