Elodie

Profil d’étudiant N°1 : Elodie, juriste de formation souhaitant se spécialiser en économie de la santé.

Le choix de votre Master II approche, vous n’êtes toujours pas sûr de ce que vous voulez faire et vous ne connaissez pas très bien le Market Access et l’Evaluation Médico Economique… Les étudiants du Master II EMAM de Dauphine ont donc décidé de se présenter à vous. Chaque semaine, le profil d’un étudiant du Master sera publié! Cela vous permettra de vous rendre compte de la diversité des profils, des motivations qui les ont conduit à ce master et ce qu’ils en pensent aujourd’hui! Nous espérons que cela vous aidera dans vos choix d’orientation!

Cette semaine nous commençons avec la présentation d’Élodie !

ElodieMon profil ?

De formation juridique, j’ai toujours été très intéressée par le secteur de la santé. Ainsi, après une licence et un Master 1 en droit privé, je me suis spécialisée en droit de la santé et ai obtenu un Master 2 en Droit des industries des produits de santé à l’Université Paris Descartes l’année dernière.

Après plusieurs stages en tant que juriste en cabinet d’avocat, je me suis tournée vers le monde de l’industrie pharmaceutique. J’ai ainsi pu travailler pendant un an chez Sanofi, ce qui fut une expérience très enrichissante qui conforta mon choix de carrière dans ce milieu professionnel. Par ailleurs, je ne souhaitais pas me limiter à mes études de droit, voilà pourquoi j’ai décidé de reprendre une formation afin d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences dans un domaine qui me tient à cœur.

Pourquoi le M2 EMAM ?

Le secteur de la santé et notamment celui des médicaments et industries de santé est régulé tant au niveau juridique qu’au niveau économique. Il me semblait donc important de m’intéresser au domaine économique afin de mieux appréhender l’environnement contraignant de ce secteur.

Après avoir hésité entre reprendre une formation universitaire ou intégrer une école de commerce, j’ai finalement décidé d’orienter mon choix vers le master 2 EMAM dirigé par M. Pierre Lévy. La réputation de cette formation, ses matières diversifiées, ainsi que les retours positifs d’anciens étudiants sont autant d’éléments ayant confortés mon choix. Par ailleurs, la possibilité de réaliser ce master en alternance est un véritable avantage en termes d’expérience professionnelle.

A ce jour je ne regrette absolument pas mon choix. Le master est très complet, avec des enseignements théoriques permettant de mieux appréhender « l’économie de la santé » au sens large, ainsi que des enseignements pratiques orientés vers l’évaluation médico-économique des produits de santé.

Et maintenant ?

J’apprécie la grande diversité des matières ainsi que de pouvoir échanger et partager avec des étudiants de profils très différents. L’ouverture professionnelle permise par l’alternance est également un point très positif.

En contrat d’apprentissage chez Bristol-Myers Squibb au sein du pôle Développement Market Access et Partenariats, mes missions sont très diversifiées : construction de partenariats et mise en œuvre de projets en collaboration avec les régions (ARS, établissements de santé), analyse de l’impact de l’environnement macro-économique et législatif, réflexion sur la stratégie d’action en région … Ces nombreuses missions me permettent de mettre en œuvre mes connaissances tant juridiques que désormais économiques, et j’ai le sentiment que cette double-compétence est une réelle plus-value recherchée dans le monde de l’entreprise.

L’appréhension de reprendre une formation totalement différente de mon cursus initial est désormais largement dissipée, je recommande donc le M2 EMAM pour tous ceux à la recherche d’une spécialisation en économie de la santé, market access ou médico-écononomie, que vous soyez déjà économistes, pharmaciens ou encore juristes !

 

Posted in Non classé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *